Résultats

Dans les faits

Economie circulaire et recyclage textile

L'économie circulaire vise à changer de paradigme par rapport à l'économie « linéaire », en limitant le gaspillage des ressources et l'impact environnemental.

Au regard des 3 domaines d'actions de l'économie circulaire (définition de l’ADEME, OFFRE des acteurs économiques = production, DEMANDE ET COMPORTEMENT des consommateurs = utilisation, GESTION DES DECHETS = gestion de la fin de vie), RETEX dynamise le secteur textile par la mise en œuvre efficace de l'écoconception des produits finis et en s'appuyant sur un gisement de textiles usagés.

top

Enjeux

RETEX est un ambitieux partenariat d’économie circulaire textile en Eurorégion.
Il est financé dans le cadre d’Interreg France-Wallonie-Vlaanderen
Son but est simple : Repenser, Réinventer, Réutiliser, en réduisant les déchets textiles et en stimulant l’innovation.

Dans l’Eurorégion, le secteur textile représente plus de 1100 entreprises pour 33000 emplois ; le secteur de la collecte et du tri, 75 entreprises pour 1800 emplois (chiffres 2014) ; la capacité de collecte est de 150 000 tonnes rien que pour les textiles grand public.
Si une partie est réintégrée dans le circuit seconde main, la part à recycler ne cesse d’augmenter en volume pour atteindre potentiellement 75 000 tonnes, dont la moitié est constituée de coton, polyester ou ces deux matières en mélange.
Malgré ce gisement important, la filière textile peine à développer l’écoconception à partir de fibres issues de déchets textiles : problème d’accès régulier à des gisements triés par matière et préparés aux process de recyclage, verrous technologiques et économiques, démarches isolées et difficilement rentables, nouveaux marchés à identifier, règlementation.
La structuration d'une filière de l'économie circulaire textile devient incontournable, porteuse d'activités nouvelles et non délocalisables, et génératrice d'emplois.
RETEX priorise ses efforts à la valorisation des textiles fin de vie ou chutes de production en coton / polyester, en 100% ou en mélange.

Durée du projet 48 mois / OCT 2016 - SEP 2020
Budget : 1 610 780 € - FEDER : 885 929 €

top


Mission

RETEX accompagne le développement de produits de première transformation issus de textiles fin de vie ou chutes de production, pour une offre innovante d’articles éco conçus. En effet, depuis le démarrage du projet, le partenariat a mis en place une segmentation qui prend en compte l’ensemble de la chaine de valeurs.


im1
Le résultat de ces études, les restitutions des ateliers alimentent le site DOTHERETEX (https://www.dotheretex.eu), lieu d'échange entre les acteurs en quête de solutions et de partenariats en matière d’écoconception ou de recyclage.
RETEX sensibilise les acteurs de la filière textile aux avantages de l'économie circulaire et propose plusieurs séances d'animation collectives transfrontalières à destination des entreprises et laboratoires pour développer les thématiques autour de l’écoconception et du recyclage. Ces ateliers permettent de mettre en place des groupes de travail pour développer des produits issus du recyclage en boucle ouverte ou boucle fermée.
De nouvelles chaines de valeurs sont mises en place sur l'ensemble du cycle de vie des produits.
Le projet a démarré le 1er octobre 2016 pour se terminer le 30 septembre 2020.

top


Partenariat

Le projet dispose d’un partenariat opérationnel complémentaire permettant un rayonnement très large sur le territoire du programme.
Le consortium s’est doté de partenaires associés pour atteindre un maximum de cibles sur l’ensemble des chaines de valeurs de l’économie circulaire textile.

En Hauts de France
EuraMaterials, coordinateur du projet, est le pôle de référence Nord Europe des industries de transformation des matériaux textile, plasturgie, papier/carton, verre, céramique, bois.
Cd2e a pour vocation de faciliter les transitions énergétiques et écologiques de l’économie régionale.
UITH, syndicat professionnel textile et habillement, le pôle recyclage.
TEAM2, plate-forme d'innovation collaborative pour l'économie circulaire.
ECOTLC, l’éco organisme qui collecte la contribution des metteurs en marché textile linge de maison chaussures.
En Belgique
CENTEXBEL-VKC est le centre technologique de référence pour les filières textile et plasturgie avec une offre intégrée de caractérisation des matériaux, de R&D et d’identification de nouvelles applications ; il dispose de plateformes d’essais textile et plasturgie
FEDUSTRIA est l’organisation professionnelle qui accompagnent les filières du textile, ameublement et bois, dans leur développement économique, social et environnemental.
RES-SOURCES, fédération des entreprises de l’économie sociale et solidaire.
NEXT
, le programme de BE.FIN pour le développement de nouvelles activités en Wallonie

im2

top


Groupes de travail

Concernant les groupes de travail, le principe est que les participants offrent du temps homme ou machine et des gisements de matières à traiter tout au long de la chaine.

En échange, ils profitent d’une mise en réseau, de l’accompagnement du projet RETEX et de la caractérisation des essais à chaque étape.

top


Les réalisations

Sensibilisation

Dans un projet d’une telle ampleur, qui s’inscrit de plus dans la durée, la communication est un élément clé. En témoignent les nombreuses initiatives qui visaient l’information d’une part, et les échanges entre entreprises, labos, universités, etc, d’autre part. Le projet a ainsi mobilisé plus de 250 entreprises/laboratoires essentiellement localisés sur la région Wallonie/Flandre/Hauts-de-France mais couvrant de fait un plus large territoire.

im3


Quelques-unes des activités et séances d’information organisées dans le cadre de RETEX :
  • Près de 120 visites individuelles et collectives d'entreprises ont été organisées
  • Questionnaire confidentiel pour entre autres identifier les flux entrants et les déchets
  • Présentation de l'état de l'art du recyclage textile avec le témoignage de TEXPERIUM, le centre d'Open Innovation pour le recyclage textile aux Pays-Bas
  • Visite du CETI et de l'IFTH, deux plateformes technologiques pour le développement de non tissés, fibres et filature, filage.
  • Présentation de l'avancement du projet et le témoignage de CODEM centre de transfert technologique spécialisé dans les éco-matériaux
  • Thématique « plasturgie » avec la visite de la plateforme CENTEXBEL / VKC. Cette plateforme est un centre de compétence dédié à l'industrie plasturgique et dispose de l'expertise et des nombreux outillages et matériel de caractérisation pour la production et le recyclage de matières synthétiques.
  • Thématique « Ecoconception » à l'ENSAIT avec la plateforme AVNIR du CD2E qui offre, avec le département dédié de l'ENSAIT, une expertise très avancée sur l'analyse environnementale dans le domaine textile.
  • Préparation aux groupes de travail des différentes chaines de valeurs : coton, polyester/coton en boucle fermée pour refaire du fil et polyester en boucle ouverte vers la voie plasturgie
  • Mise à disposition des restitutions des manifestations dans l’Espace Economie Circulaire du site de RETEX

top


Création de chaînes de valeurs

L’objectif N°1 de RETEX était la création de chaînes de valeurs pour des partenaires industriels.
Pour y parvenir, des analyses préalables visant à déterminer des filières potentielles et des essais en laboratoires s’imposaient.

im4
 

top


Collecte et analyse des données

RETEX a organisé la collecte et l’analyse de nombreuses données pour permettre d’établir une liste d’opportunités.

im5                             
La collecte initiale de données a été possible grâce à 28 entreprises qui ont répondu à un questionnaire confidentiel détaillé.
Les analyses ont ensuite permis de quantifier précisément des paramètres importants comme les quantités de matière achetées par les entreprises d’un secteur ou les déchets générés par ces mêmes entreprises. Et donc de déterminer les priorités.

im6

im7
 
En effet, depuis le démarrage du projet, le partenariat a mis en place une segmentation qui prend en compte l’ensemble de la chaine de valeurs.

En conclusion, 3 chaines de valeurs à développer en premier dans le cadre de RETEX ont été mises en évidence:
  • Mélanges coton/polyester
  • 100% coton
  • 100% polyester
Ce qui a permis de développer des tests de recyclage dans ces 3 filières, en prenant en compte à la fois les textiles en fin de vie et les chutes de production.

Une série d’entreprises se sont portées volontaires dans les 3 filières envisagées, permettant à 3 groupes de projet de rentrer dans le vif du sujet et de réaliser un ensemble d’études et d’essais.

im8

top


Recherche initiale

En 2018, des tests à l’échelle de laboratoire ont été réalisés à partir de vêtements de différentes matières provenant de 5 collecteurs de textiles usagés ou de vêtements hospitaliers en fin de vie : RECUTEX, EUROFRIP, TERRE, EVADAM et TACOTEX.
Ces essais ont essentiellement impliqué LAROCHE (fabricant de machines permettant l’effilochage d’étoffes), UTEXBEL (filature) et CENTEXBEL (analyse, tests) et ont permis de tirer certaines conclusions :
  • Un mélange de vêtements hétérogènes génère, après effilochage, des fibres très courtes qui devront être mélangées à des fibres vierges, aussi bien en polyester/coton qu’en coton
  • Le gisement de vêtements hospitaliers a permis d’obtenir des fibres courtes adaptées à la filature Open End
Essais initiaux

En 2018, des tests à l’échelle de laboratoire ont été réalisés par CENTEXBEL, LAROCHE et UTEXBEL.

Le gisement :

CENTEXBEL a demandé à 5 collecteurs trieurs de prélever de leurs gisements des vêtements en coton, polyester ou mélanges polyester/coton blanc – il s’agit de matériaux qui sont généralement destinés au marché du chiffon industriel.
CENTEXBEL a également eu à sa disposition des vêtements hospitaliers en fin de vie de VAN MOER - client du filateur tisseur UTEXBEL.

La préparation des fibres :

La préparation des fibres a été réalisée chez LAROCHE le fabricant de machines qui dispose d’une plateforme d’essais à Cours-La-Ville (France 69).
2 machines différentes ont permis de réaliser les étapes suivantes :
  • EXEL : machine pour enlever les points durs des vêtements (« délissage ») en amont éventuel de la machine d’effilochage.
  • CADETTE : machine d’effilochage constituée de plusieurs tambours garnis de pointes pour défibrer les matières textiles
Les essais :

3 essais ont été réalisés pour tester différentes filières possibles, en modifiant l’origine des vêtements utilisés et le process. Pour chaque essai, les matières sont déchiquetées en amont, c’est-à-dire coupées dans les deux sens à la fois pour que les points durs, s’il y en a, s’enlèvent facilement, et aussi pour que les matières ne se bloquent pas dans les tambours d’effilochage. CENTEXBEL a analysé la longueur des fibres et la composition à différentes étapes du process.

Les résultats sont les suivants :

ESSAI A

Vêtements divers en coton/polyester fin de vie, non délissés, provenant des 5 collecteurs + process EXEL + process CADETTE
im9
Le gisement diffus des collecteurs trieurs donne en sortie des fibres très courtes, ce qui rend les essais en filature problématiques, voire impossibles.

ESSAI B

Vêtements hospitaliers non délissés fournis par VAN MOER + process EXEL + CADETTE

im10

Le gisement de vêtements hospitaliers donne des fibres courtes adaptées à la filature de type open end.

Les lavages successifs de ces vêtements durant leur usage et le défibrage ont diminué la part de coton dans la composition finale. L’article neuf est composé de 35% coton et 65% polyester. La composition de l’article à l’étape du déchiquetage est de 31% coton et 69% polyester. A la sortie du traitement, il y a 30% coton et 70% polyester.

im11

ESSAI C

Vêtements 100% coton délissés manuellement en amont + CADETTE
im12

Les vêtements issus de gisements diffus, préalablement délissés manuellement, donnent des fibres très courte, assez bonnes pour la filature mais nécessitant impérativement un mélange avec des fibres vierges.

top


Chaînes de valeurs

Les études et essais préliminaires ont permis de mettre en avant un potentiel pour développer 3 chaînes de valeurs en polyester/coton, 100% coton et 100% polyester.
Des partenaires industriels ont décidé de joindre leur expérience et leur expertise pour développer les filières polyester/coton et 100% coton. Des tests approfondis ont été réalisés dans la filière 100% polyester.
Le passage des essais en laboratoire à des essais à grande échelle en milieu industriel a permis de mettre en avant les difficultés inhérentes à chaque étape du process, et donc également de développer des solutions ou alternatives.
Découvrez ces chaînes de valeurs dans les détails :
  • chaîne de valeurs polyester/coton – VAN MOER, MINOT, UTEXBEL
  • chaîne de valeurs 100% coton – LEMAHIEU, PROCOTEX, PETIT BATEAU
  • chaîne de valeurs 100% polyester - CENTEXBEL

Chaine de valeurs polyester/coton

im13

. Partenaires industriels : VAN MOER, MINOT, UTEXBEL

VAN MOER, spécialiste des vêtements professionnels, et UTEXBEL, filature/tissage avaient pour objectif de boucler la boucle en refaisant des vêtements hospitaliers à base d’autres vêtements hospitaliers usagés.

Pour démarrer les tests, VAN MOER a mis à disposition 2 tonnes de vêtements hospitaliers en fin de vie. 

Pour la préparation des fibres, en amont de l’effilochage par MINOT RECYCLAGE TEXTILE (Hauts de France), les blouses et pantalons ont été démantelés chez ARCOR (Flandres) pour enlever les points durs (zips, boutons, tags)

Pour l'organisation de cette chaîne de valeurs, 3 pistes possibles ont été proposées.

2 pistes dans lesquelles les parties dures (fermetures à glissière, boutons, ...) et les autres "impuretés" sont éliminées avant l’effilochage (CADETTE), ce qui pourrait donner des fibres "plus molles" (avec un rendement plus élevé en fibres longues et donc filables) et 1 piste dans laquelle le vêtement dans son ensemble (avec toutes les parties dures et les impuretés encore attachées) est effiloché par un processus plus dur.

im14

Après des discussions approfondies avec tous les partenaires de la chaîne de valeurs, il a été décidé, en particulier à la demande du filateur, de retirer toutes les pièces dures (boutons, fermetures à glissière, etc.) à l’avance, au cours d’une étape distincte du processus. Cette étape supplémentaire augmente le coût du recyclage, mais a une influence positive sur les propriétés des fibres (longueur), ce qui permet d’atteindre un "standard plus élevé": un fil avec une proportion maximale de fibres recyclées et le plus fin possible (titre du fil) et avec des caractéristiques (résistance, allongement, régularité, ...) qui permettent un traitement normal et fluide pendant le tissage.

De plus, les vestes et les pantalons ont été traités séparément.
- vestes: contiennent des boutons-pression et des parties colorées (colliers, poches)
- pantalons: contiennent des boutons-pression, mais pas de composants colorés.

La chaîne finalement mise en œuvre est la suivante :

im15

Pour la filature, il était nécessaire de travailler avec une filature capable de filer des fibres courtes, ce qui est le cas d’UTEXBEL. Ces derniers ont activement participé aux essais d’effilochage pour les valider en fonction des exigences de qualité de fibres pour son processus de filature.

Au final, le fil avec les fibres recyclées des pantalons (uni-blanc) sera utilisé pour les tissus de nouveaux vêtements d’hôpital tandis que celui issu des vestes sera utilisé pour d’autres vêtements de travail. De plus, des échantillons de vêtements conformes aux principes d'éco-conception seront réalisés (en utilisant des fils à coudre dégradables de Wear2Go et de Resortecs).

im16

Des échantillons ont été prélevés et analysés au cours du processus de recyclage en vue de la définition des normes.

A noter :
C’est le détenteur du gisement (VAN MOER), qui est aussi le confectionneur, qui propose le cahier des charges à UTEXBEL pour la réalisation des produits qui seront validés en confection (tests lavage, solidité, qualité perçue, confort, aspect, etc.)

A chaque étape CENTEXBEL a analysé la composition des articles, la longueur des fibres, la résistance, l’objectif étant de proposer un article fini contenant un certain pourcentage de fibres recyclées, qui aura les mêmes propriétés, pour le même usage, qu’un article réalisé avec 100% de matières vierges.

top


Chaine de valeurs coton

im17

. Partenaires industriels : PETIT BATEAU, PROCOTEX, ESG et LEMAHIEU Dans cette filière, l’idée était pour LEMAHIEU (HDF) et PETIT BATEAU (hors zone) de transformer les chutes de production en nouveaux tricots destinés à la confection.
La préparation pour la filature est assurée par PROCOTEX (W) et la filature ESG (European Spinning Group) (VL) transforme les fibres issues de l’effilochage en fils destinés au tricotage.

LEMAHIEU et PETIT BATEAU ont proposé leur cahier des charges basé sur leur technologie à ESG.im18

top


Chaine de valeurs polyester

im19

Le 3ème groupe de travail n’est pas constitué ; un atelier a cependant été organisé pour identifier des détenteurs de gisements en quantités significatives.

Au cours de tests organisés sur plusieurs mois chez Centexbel (Zwijnaarde et VKC-Kortrijk), nous avons recyclé 9 différents flux de déchets textiles en 100% polyester, incluant les multi et mono-filaments extrudés et en moules à injection par des procédés mécaniques et thermiques.
L'objectif est dans un premier temps d'en étudier la faisabilité technique et notamment de déterminer où se situent les goulets d'étranglement et comment ils peuvent être résolus.

Les résultats de ces expériences seront présentées et commentées en détail afin de rechercher des "clients" potentiels de ces flux de déchets textiles et afin de développer davantage cette filière de recyclage à l'échelle industrielle.

Nous nous sommes en effet (initialement) limités aux flux de déchets textiles polyester dans le cadre du projet RETEX. Cela n'exclut toutefois pas que les connaissances acquises puissent également être utilisées pour d'autres thermoplastiques (PA, ....). En ce qui concerne les flux de déchets de polyester, il ne s'agit certainement pas seulement de vêtements (dans nos expériences, 3 des 9 flux de déchets provenaient des vêtements (2 flux de déchets en fin de vie et 1 flux de déchets de production), les autres flux sont des déchets de production de textiles techniques et de textiles de décoration.

im20

top


Analyse économique des chaînes de valeurs

Recherche sur l’éco-conception

Analyse de cycle de vie (ACV) sur les chaînes de valeurs

Répertoire entreprises