Wecosta imagine des produits pour le bâtiment à base de textiles recyclés

29 janvier 2020

L’équipementier automobile a créé eHHo, marque dédiée aux solutions acoustiques innovantes pour le bâtiment et basée sur le réemploi de textiles usagés. Après un premier projet Silencio mené à bien, elle s'est attelée en mars au projet Qwiet.

Wecosta Ehho Img 2448 Wecosta Ehho Silencieux 125V2

Basée à Roubaix, la société industrielle Wecosta fabrique pour l’industrie automobile des produits conçus pour réduire les émissions sonores. Il y a quelques années, elle a souhaité transférer ses savoir-faire vers le secteur du bâtiment en créant une division spécifique et une marque dédiée, eHHo, qui a également dans son cahier des charges le recyclage du textile.

En 2016, eHHo a démarré un premier projet, labellisé par les pôles de compétitivité Up-Tex (devenu depuis EuraMaterials) et Team 2, et également soutenu par Eco-TLC. Baptisé Silencio, il a consisté à élaborer et fabriquer des silencieux pour VMC (Ventilation mécanique contrôlée) actuellement en phase de commercialisation. Les fibres TLC sont fournies par Le Relais et l’effilocheur Minot Recyclage Textile. « Une des grandes difficultés est de pouvoir livrer des produits avec des constantes techniques alors que nous sommes confrontés en entrée de fabrication à une variabilité due à l'hétérogénéité des fibres », explique Hughes Brouté, chef de produit chez Wecosta.

En mars 2019, eHHo s'est attaquée à un nouveau challenge avec le projet Qwiet, lui aussi labellisé par EuraMaterials et Team 2, et financé par Eco-TLC. Il s’agit cette fois de la conception et de la fabrication de panneaux et cloisons mobiles pour l’amélioration du confort acoustique des locaux, dont des ERP (Établissements recevant du public). Pour ce projet, eHHo s’est entourée de deux partenaires : le CREPIM (laboratoire acteur majeur au niveau européen qui garantit et valide les performances de sécurité anti-feu des matériaux et assemblages) et Les Acrobates (collectif de designers basé à Tourcoing).

Car si eHHo a tiré de nombreux enseignements de Silencio, les contraintes sont encore plus drastiques pour Qwiet. En plus de présenter de hautes performances acoustiques, les produits composés de plusieurs couches doivent répondre à un standard de résistance au feu (Bs2do) très élevé permettant de les utiliser dans des ERP sans utiliser d’agents anti-feu. Autre contrainte, la production de couleurs à façon pour s’adapter aux demandes, surtout en partant de textiles usagés. Les panneaux et cloisons doivent aussi être légers, aisément manipulables et comporter le moins de matière possible (pour être le moins combustible possible). Wecosta a déjà fait une première démonstration de son savoir-faire en 2018 avec l’installation de panneaux acoustiques (en fibres non recyclées) à l’aéroport de Lille. Suite aux divers essais, la matière des panneaux Qwiet est proche d’une validation finale. Wecosta est engagé dans un plan d’expérience et teste le marché. A l’issue du projet, en mars 2021, l’entreprise décidera du lancement des produits.

https://www.ehho.eu/about/