Communiqué de presse : Repenser la filière textile - Réinventer nos modes de production - Réutiliser nos déchets

09 novembre 2017

Quoi de mieux comme contexte que le colloque international AVNIR consacré à l’analyse de cycle de vie pour le lancement du projet Interreg RETEX. Ces analyses qui déterminent les impacts environnementaux de l’ensemble de la chaîne de valeur, d’un produit jusqu’à sa fin de vie et son recyclage éventuel, sont d’une importance capitale pour les objectifs du projet RETEX. Il s’agit en effet pour cet ambitieux partenariat eurorégional Haut-de-France/Wallonie/Vlaanderen de mieux utiliser les ressources que constituent nos déchets textiles en dégageant des voies de valorisation économiquement rentables, tout en réduisant notre impact environnemental.

Pas de textile à perdre !

Nos déchets textiles constituent une ressource très intéressante pour toute une filière de récupération, de tri, de réutilisation et de recyclage. Une part importante de ces déchets, en particulier les déchets de coton/polyester, reste toutefois encore mal valorisée. Ces véritables gisements qui ne demandent qu’à être réutilisés sont en outre encore amenés à progresser avec les améliorations de la collecte. En France notamment, on prévoit d’atteindre en 2020 environ 150.000 T de matières à recycler dont 75.000 T de coton/polyester. Que cela soit dans l’industrie textile ou dans la plasturgie cette matière que constitue nos déchets peuvent trouver preneurs.

Face à cette opportunité et à ce défi environnemental, nous pouvons en effet compter sur un secteur textile encore important dans l’Eurorégion. En Nord-pas-de-Calais, en Wallonie et en Flandre, le secteur textile (habillement, tissus d’ameublement, textiles techniques, etc.) est composé en majorité de petites et moyennes entreprises. Celles-ci représentent encore 1.130 établissements, employant pas moins de 33.200 personnes. Quant au recyclage textile, ce secteur particulièrement bien équipé, emploie 1.800 personnes dans plus de 75 entreprises. Dans un rayon de 150 km, l'Eurorégion regroupe ainsi les capacités de tri nécessaire au traitement de 50 % des gisements.

Confrontées à la concurrence internationale, les entreprises textiles doivent tout particulièrement miser sur l’innovation et la recherche de nouveaux débouchés. De ce point de vue, l’innovation en matière d’écoconception et la structuration de la filière pour intégrer ce flux toujours plus important de déchets est incontournable. C’est une tendance forte qui répond à une conscience bien plus aiguë de notre responsabilité environnementale, qu’il s’agisse du consommateur, des pouvoirs publics mais également des entreprises.

Nos PME ont toutefois de grandes difficultés à conduire une démarche d'éco conception cohérente et industrielle de leurs produits. Les verrous sont à la fois sur l'identification de matériaux issus du recyclage adaptés pour les marchés et leur disponibilité, ainsi que sur l'approche technologique, économique et règlementaire pour stimuler le déploiement de l'économie circulaire dans la filière.

Ces difficultés les empêchent de s'inscrire dans les démarches de développement durable et d'accéder ainsi aux nouveaux marchés correspondants (commande publique, marchés B2B, etc.) ou encore de proposer les services et produits novateurs relevant de l'économie circulaire qui leur permettraient de se démarquer sur leurs marchés.

Le projet RETEX vise décloisonner tout cela. A travers l’analyse de l'offre des acteurs économiques du secteur textile, de la gestion des produits textiles "Fin de vie" et des demandes du marché en termes de produits comportant des matières issues du recyclage, l’objectif est de développer de nouvelles collaborations, d’autres modèles économiques, ainsi que le partage des connaissances pour générer de la valeur ajoutée.

En bref, le projet RETEX vise à inscrire le secteur textile dans l’économie circulaire une voie porteuse d'activités nouvelles, non délocalisables et génératrice d'emplois.

Dsc06518Petit Dsc06536Petit Dsc06545Petit Dsc06553Petit

RETEX

RETEX est un projet Interreg V France Wallonie Vlaanderen de 4 ans cofinancé par le Fonds Européen de Développement Régional, ainsi que par la Région des Hauts de France, la Métropole européenne de Lille, la République française, l’Ademe, la Région wallonne, la Provincie Oost Vlaanderen, la Provincie West Vlaanderen. Ce projet de 1,61 mio € fait partie du portefeuille de projets GoToS3.
Opérateurs de RETEX : UP-Tex, Centexbel, CD2E, Fedustria Wallonie
Opérateurs associés : Eco TLC, Be.Fin, Ressources, Team², UIT Nord
https://www.dotheretex.eu 

GoToS3

GoToS3 (« Allons vers la spécialisation intelligente ») est un portefeuille de 16 projets du programme de coopération transfrontalière Interreg V France-Wallonie-Vlaanderen. Au sein de ce portefeuille, autour de la thématique des spécialisations intelligentes, les projets sont invités à développer leur complémentarité et leurs activités afin d’optimiser leurs résultats et d’obtenir un impact beaucoup plus marquant sur le territoire.
http://www.gotos3.eu 

Le congrès [avniR]

Le congrès [avniR], est un évènement qui réunit sur deux jours, des experts, des scientifiques, des entreprises et des décideurs publics d'une multitude de secteurs : construction, énergie, mobilité, agro-alimentaire, mécanique, textile, emballage, recyclage, santé, bio-raffinerie, réseaux, TIC, etc. L'objectif est de partager et d'échanger autour des dernières avancées scientifiques et de permettre aux entreprises, quelle que soit leur taille, de mieux comprendre les enjeux de la Pensée Cycle de Vie afin d'agir pour une société plus respectueuse de l'environnement.
https://www.avnir.org/

Contacts

France : Jeanne Meillier (Up-Tex) : +33 (0)3 62 72 61 55
Flandre : Pierre Van Trimpont (Centexbel) : +32 (0) 55 21 80 07
Wallonie : Guy De Muelenaere (Fedustria Wallonie) : +33 (0)2 528 58 34